Plaidoyer pour que les hommes aillent se rhabiller

Arnold Schwarzenegger


Pleine lune (en lion !) oblige, c’est le moment idéal pour une chronique de Kali. Car malgré mon amour pour la science, je ne reste pas insensible à l’astrologie. Pleine lune, pic d’énergie toussa. Et je suis lion en plus, signe de feu. Alors pleine lune en lion = fuego intense, pita rising … Bref tu vois. Et puis surtout, j’ai plein de boulot qui m’attend alors je préfère procrastiner en me défoulant ici plutôt qu’en prenant le taureau par les cornes et m’atteler à l’action.

« iféchooooo » : et aloooors ?!

J’en profite donc pour partager avec vous un sujet qui me rend hystérique depuis looooongtemps : les hommes qui enlèvent leur t-shirt en cours de yoga et pratiquent torse nu à l’aise Blaise « parcekil fé choooo ». Je ne parle pas ici des cours perso chez soi où chacun est libre de se faire pendouiller le zgeg à l’air dans sirsasana si ça lui chante. Mais de ce moment où, en cours collectif de yoga, les t-shirts tombent soudainement après 3 chaturanga comme si c’était normal. Parce qu’« ifé chooooooo ». Ah bon ? Mais moi aussi j’ai chaud Michel tu crois quoi, et je garde mon haut en fait, c’est quoi ça ! A ce moment précis, je n’ai qu’une seule envie : me foutre les eins à l’air et continuer le cours en sautillant normal – et voir ce que le/la prof va dire. Je suis sûre que cela créerait, au mieux, un malaise, et qu’au pire le/la prof me demanderait de me rhabiller (sans même penser à demander la même chose aux concernés). Je n’ai jamais osé mais je me suis promis qu’un jour je le ferai. Je parle ici en tant qu’élève, pas en tant que prof où j’ai la chance d’avoir des élèves qui restent habillés (merci à eux).

Lorsque j’habitais en Thaïlande, la plupart des hommes (occidentaux) se désapaient pendant les cours (climat chaud et humide certes mais la pesanteur des tropiques affecte similairement les hommes et les femmes voyez-vous) sans que cela ne pose de problème à personne. J’ai même assisté à des formations où les profs (occidentaux) faisaient l’intégralité de leur formation torse nu. Petit disclaimer en passant sur l’insulte absolue que constitue la nudité en Asie mais passons (#neocolonialisme #bisou). Il n’est pas question ici de pudibonderie, je ne suis pas choquée en soi de voir un torse d’homme. A part lorsque celui-ci t’asperge de sa sueur au moindre saut, je préférerais qu’un bon bout de tissu posé sur sa peau éponge cette douche malvenue et non désirée. Mais il est surtout question ici des inégalités engendrées : vous conviendrez que la même attitude venant de la gente féminine serait mal vue. On nous demanderait de nous rhabiller. So what ? Deux poids deux mesures. Donc il faut choisir : tous à poil ou tous habillés. C’est ça l’égalité.

Narcissisme VS modestie

Ensuite, ce qui me dérange c’est la masculinité virile alpha narcissique (assumée ou non) qui se dégage d’une telle attitude. A vouloir absolument afficher, étaler son corps, ses muscles, sa testostérone aux yeux du monde « parckifé choooooo ». J’en avais parlé avec mon ex qui enlevait son t-shirt systématiquement au bout de 15 minutes de cours (on était en Thaïlande, il faisait très humide et il transpirait beaucoup). Suite à cette discussion il a donc décidé de garder son t-shirt, et oh surprise, tout s’est bien passé. A la fin du cours son t-shirt était trempé mais magie de l’hygiène et de l’organisation : il se lavait et changeait de t-shirt car il pensait à en prendre un de rechange dans son sac. Je sais ce que certains se disent : oulalala quelle nana castratrice, pauvre petit poulet soumis ! Rassurez-vous, il a tiqué deux secondes (comme tous les hommes qui se font remettre à leur place dans leurs petites certitudes), puis il a réfléchi et il s’en est remis : ça s’appelle l’éducation et la remise en question. L’intelligence et l’ouverture d’esprit quoi. Et, scoop : notre libido n’en n’a pas été affectée pour un sous.

Par ailleurs, quand je prends des cours avec des professeurs indiens (en France ou en Inde), ils transpirent aussi beaucoup mais restent habillés … La nudité n’est vraiment pas nécessaire en fait. Et pour nos amis adeptes de la tradition : bah le yoga se pratique habillé tout simplement. Vous savez, toute cette rhétorique de pureté chère à l’hindouisme et puis tout simplement des valeurs de respect, de modestie et de pudeur si chères aux valeurs du yoga. En termes d’ajustements aussi ça n’est pas pratique : qui a envie d’aller poser ses mains sur une peau de poulpe glissante ? J’avoue que ça me dégoute. Ça me dégoute dans les faits et ça me dégoûte symboliquement : Jason, fous un putain de t-shirt, ton corps ne nous intéresse pas. Tu te kiff à te regarder faire un handstand à moitié à oilp devant une audience à 90% féminine ? Tu me fais penser à ces mecs qui se regardent la bite en baisant! Ravale ton égo hors de propos et vas te rhabiller. Une salle de yoga n’est pas un lieu de démonstration narcissique ni un sauna.

Aux armes!

Donc, que faire ? Si vous avez des amis qui font ça, dites leur gentillement, ça les fera sans doute, si ce n’est changer d’avis, au moins gamberger. Si vous êtes profs, dites à vos élèves de se rhabiller. Soit à la méthode Iyengar (haut et fort pour bien les calmer), ou méthode douce (discrètement et avec un sourire bienveillant). Je dis méthode Iyengar car l’un de mes anciens profs d’Iyengar (formé par BKS himself), avait un jour affiché sèchement l’un des élèves de notre cours à ce sujet. Le pauvre type n’avait pas moufté et avait rampé fissa comme une limasse se resaper. Instant de jouissance personnelle j’avoue.

Et sinon pour les courageuses et quand les cours reprendront en studio : je suis prête à lancer un mouvement pour qu’à chaque homme qui fasse tomber le t-shirt, les femmes en fassent de même. Une sorte de happening pour faire évoluer un peu les mentalités. Et qu’à partir de là, une décision soit prise en conscience par les studios : soit tout le monde a le droit d’être torse nu, soit tout le monde reste couvert. Ce n’est pas de l’intolérance mais de l’égalité. Vous êtes chaudes ou bien ?

2 commentaires sur « Plaidoyer pour que les hommes aillent se rhabiller »

  1. Bravo… un corps qui s’affiche révèle une présence sans conscience, ne laissant plus déborder qu’un ego incontinent. De tout cœur avec votre mouvement…

    J'aime

  2. Comme ça fait du bien de lire ce genre d’article ! Je partage complètement, les rares fois où j’ai vu un pratiquant de yoga se mettre torse nu ça m’a nettement dérangée sans même avoir pensé aux questions de genre (qui n’ont pas de raison de rester à la porte du studio de yoga). Merci !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :