Interview avec Susanna Barkataki (FR): «Le véritable objectif du yoga est la souveraineté »

Nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec Susanna Barkataki à propos de son dernier livre Embrace Yoga’s Roots. Susanna Barkataki est célèbre aux États-Unis pour sa promotion d’une pratique du yoga décolonisée et inclusive. Elle met l’accent sur la façon dont l’appropriation culturelle, les traumatismes coloniaux et le racisme ont défiguré le yoga moderne. Elle réfléchit au rôle de la société patriarcale et du capitalisme sur celui-ci et propose des chemins enjoués et créatifs pour en sortir.

Interview with Susanna Barkataki: “The Real Goal of Yoga is Sovereignty”

We had the pleasure to talk with Susanna Barkataki about her last book Embrace Yoga’s Roots. Barkataki is famous in the United States for promoting a decolonized and inclusive yoga practice. She emphasizes on how cultural appropriation, trauma and racism drove yoga traditions underground. Here we talk about how to make yoga a more freeing practice, how creativity can be a response to oppression and how to build more inclusive systems in or out of the White centered patriarchal and capitalist society we live in. 

Les différents samadhi dans les Yoga-Sutra de Patañjali

Si vous avez lu le Yoga-Sutra de Patañjali vous aurez noté que la notion de « samadhi » y est centrale. Cet état d’immobilité parfaite du mental forme l’ultime étape du Yoga avant la libération. Mais on constate qu’il n’est pas question d’un samadhi en général mais de plusieurs samadhi et de « sous samadhi » à divers degrés et que tous ne se valent pas ni ne se situent sur le même plan. Heureusement, Alexandre Astier, historien et spécialiste de l’hindouisme ancien nous éclaire.

Tribulations autour du samadhi avec Alexandre Astier

Dernière étape du yoga tel que codifié par Patañjali dans les Yoga-Sutra, le samadhi est cet état quasi indescriptible qui ouvre la voie à la libération. Comment appréhender sur le plan intellectuel un état expérimental si subtil qu’il dépasse le domaine de la cognition? Pour cela nous nous sommes entretenues avec Alexandre Astier, spécialiste de l’Histoire ancienne de l’hindouisme.

Le confinement, une opportunité d’aller vers un meilleur « soi » ?

J’ai eu la chance d’être invitée par la cool équipe du podcast 20 minutes avant la fin du monde pour parler bonheur, écologie, yoga & capitalisme. A l’occasion de la sortie du premier épisode sur l’injonction au bonheur, je voulais partager un petit texte qui fait écho à l’épisode, que j’avais écrit pendant le premierLire la suite « Le confinement, une opportunité d’aller vers un meilleur « soi » ? »

L’attaque du Capitole ou le grand bingo « conspiritualiste » New Age-fasciste

Zoom sur le « conspiritualisme » : une mouvance à mi chemin entre la spiritualité et le complotisme, où la gauche utopiste rejoint l’extrême droite fasciste. Décryptage de l’attaque du Capitole de Washington comme une illustration de cette tendance en germe dans la société post-covid.

Corps du monde, monde du corps

On entend souvent que le yoga est une voie d’exploration de son écologie intérieure, qui tisse des correspondances entre corps de l’homme (microcosme) et l’univers (macrocosme), dessinant ainsi une vision cosmique du corps humain. Comment ces correspondances entre corps de l’homme et corps du monde se sont-elles originellement tissées dans la pensée indienne ? Quel rôle cela confère t il au corps, sur le chemin de la libération ? Cet article esquisse une réflexion sur ce sujet autour de deux corpus de textes indiens: le Veda et des Upanishads.

Pour en finir avec les théories du complot dans le yoga

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer d’un professeur de yoga (discernement, recul, connaissance …), une certaine partie de la profession soutient ou s’accommode des thèses complotistes et des fake news. Un danger pour les élèves et pour la démocratie.